Luc Delage, une histoire de Coup de Coeur

De la géologie à la vente de prêt à porter, il y a un large fossé que Luc Delage, 36 ans, a franchi allègrement en créant une enseigne, baptisée « Coup de Coeur ». Il propose des vêtements féminins très colorés au concept original et des objets de décoration.

« Coup de Cœur ». Le nom de cette nouvelle enseigne de prêt à porter et décoration intérieure qui a vu le jour il y a cinq mois dans la galerie marchande de Géant a, pour son gérant, Luc Delage, une signification qui va au-delà de la simple appellation. « En effet, le projet de ce magasin est né sur un vrai coup de cœur, précise celui-ci. Un soir m'a femme est rentrée à la maison avec une jupe, découvert un peu par hasard, au concept original : modulable, s'adapte à toutes les tailles, réversible, et issue du commerce équitable... Très vite, son souhait était de monter une boutique pour commercialiser ce produit, de la marque Moshiki, que l'on ne trouvait pas sur Poitiers. » Le seul hic, elle venait de créer son entreprise. Elle est à la tête de Passtime, un guide de réductions dans les commerces, loisirs et restaurants.

Une reconversion professionnelle

C'est donc son mari Luc Delage qui s'est lancé dans l'aventure. Une reconversion professionnelle à 180°C pour ce diplômé d'un bac +5 en géologie. « Depuis 11 ans, j'exerçais comme géotechnicien. Cela faisait quelque temps que je souhaitais faire autre chose. Mon emploi me demandait de me déplacer dans toute la France, j'étais usé et je voulais voir grandir mes trois enfants. Mais honnêtement, j'étais loin d'imaginer qu'un jour je serais à la tête d'une boutique de prêt à porter. » Les recherches sur d'éventuelles opportunités n'ayant pas abouti, cette création de magasin est apparue comme une option possible. « A force que ma femme m'en parle, petit à petit, l'idée a fait son chemin. Ce qui m'a décidé est l'avantage qu'offre le produit. Etant donné que cette jupe est modulable, elle ne nécessite pas de conseils sur la taille. Même si je n'y connaissais rien dans la vente de vêtements féminins je pouvais donner le change par mon goût du contact. En outre, le fait que ma femme puisse subvenir à nos besoins, le risque était limité. »

Après une rupture conventionnelle avec son ancien employeur, il s'est lancé dans le grand bain de la création début juillet. A partir de cette jupe, ils ont donc construit tout le concept du magasin. « Ce sont des vêtements très colorés, à l'esprit type Desigual, auxquels nous avons associés d'autres produits dans le même esprit notamment de éléments de décoration – des nichoirs à l'esprit très BD ou encore des objets de ferronnerie d'art -mais aussi des bijoux, des pochettes ou encore des collants. » Aujourd'hui, le magasin, qui affiche le slogan «Bienvenue dans un monde fun et coloré », attire une clientèle spécifique d'une tranche d'âge 35-60 ans. « On aime ou on aime pas, mais celles qui sont dans cette deuxième catégorie sont très enthousiastes quand elles passent la porte de la boutique. Nous sommes sur une niche. » Pour autant, le démarrage de l'activité est plutôt positif.« Nous sommes dans notre prévisionnel. Nous avons fait quelques ajustements mais globalement nous avons trouvé notre rythme de croisière. »

« Etre pugnace »

Mais pour en arriver là, plusieurs mois de démarches ont été nécessaires. Au départ, nous étions parti sur l'idée d'ouvrir en centre-ville, mais les charges demandées nous ont très vite dissuadé. Leur choix s'est porté sur la galerie du Géant. « L'emplacement était resté vacant pendant plus d'un an (en face H&M), ce qui nous a permis de négocier un bail intéressant. » Par contre du côté des banques, le chef d'entreprise n'a pas senti un réel enthousiasme. « Sur cinq demandes de prêt seule une a daigné nous répondre alors que l'investissement n'était pas énorme. Heureusement que des structures comme le CAPEE étaient là pour nous rebooster. Cette dernière nous a permis de nous remettre en question sur les objectifs de notre projet et nous apporter des éléments de réponse. » Par son biais, Luc Delage a pu décrocher 4000 € accordés dans le cadre de la Bourse Régionale Désir d'Entreprendre. Avec le recul, ce dernier reconnaît que sans une certaine pugnacité, le projet n'aurait jamais abouti. « La création d'entreprise nécessite certes d'avoir un bon projet mais surtout une vraie volonté de le voir aboutir, on peut très vite être découragé, il faut tenir. »

Et à la question s'il ne regrette pas son ancien emploi, celui-ci est catégorique : « Pas du tout, j'aime vraiment ma nouvelle vie. Je fais certes beaucoup d'heures, mais le soir, je suis avec ma famille. »

A le voir évoluer dans son magasin à conseiller les clientes, on sent effectivement qu'il est dans son élément. « Le démarrage était un peu hésitant, mais maintenant j'ai pris mes marques », conclut celui-ci.  

Contact :Coup de Cœur, galerie Géant à Poitiers. Tél. : 09 81 78 29 45. Site internet : www.coupdecoeurpoitiers.fr 

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h30